Histoire et évolutions PDF Imprimer Envoyer
L'établissement : d'hier à aujourd'hui....vers demain...

D'hier...

La création de l'établissement, sous le nom d'Hôpital Saint-Antoine, remonte à l'année 1115. Très modeste à l'origine, il recevait les pauvres, les malades et les indigents.

Les habitants de Pontorson participant au grand mouvement charitable du XVIIème siècle décidèrent d'agrandir l'hôpital et d'en confier la gestion aux Religieux de l'Ordre de Saint-Jean de Dieu et cela jusqu'en 1791. A partir de 1807, et pendant plusieurs années, les religieuses de la Sagesse en assurèrent la gestion.

En 1809, l'administration de l'hospice fut autorisée par le Préfet à recevoir les malades du département de la Manche et des îles anglaises voisines.

De l'établissement initial, il ne reste aucun vestige. Actuellement, le bâtiment le plus ancien qui reste visible, est la chapelle érigée au XVIIIème siècle. Certaines structures « anciennes » datant de la période 1890-1938 existent encore. Le pavillon Yves Tizon en bordure de route nationale a été construit en1938.

Les progrès thérapeutiques importants vont permettre à l'établissement, à partir  de 1965, de prendre un nouvel essor avec la modernisation interne de tous ses services et la construction de nouveaux pavillons.

Pour accueillir les personnes âgées en moyen et long séjour, un centre de cure médicalisée de 80 places est ouvert (pavillon « Le Grésillon »). Le service de médecine y est transféré et l'hospice (pavillon Yves Tizon) disparaît, laissant place à une maison de retraite.

Depuis 1991, l'établissement est rentré dans une politique de restructuration prenant en compte les besoins des patients.

A aujourd'hui....

Situé à l'ouest de la rivière « le Couesnon », le Centre Hospitalier de l'estran s'étend sur une superficie d'environ 10 hectares.

Il accueille des malades relevant de la discipline psychiatrie, couvrant ainsi les besoins du sud du département de la Manche, soit ceux d'une population de 140 000 habitants.

S'agissant de cette discipline, il importe de faire ressortir que si l'activité de l'établissement consiste à recevoir en hospitalisation dite complète près de 150 patients répartis entre des unités d'admission où les séjours sont normalement plus courts et des unités de soins au long cours, elle ne se limite pas à ce mode de prise en charge. En effet, toute une palette de soins extra hospitaliers est également proposée et se développe au sein de multiples structures réparties sur l'ensemble du territoire desservi par l'établissement dans le cadre de la sectorisation psychiatrique.

Les structures citées (Centres Médico-Psychologiques ou CMP, Centres d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel ou CATTP et hôpitaux de jour) permettent la prise en charge de patients adultes mais également de patients plus jeunes, enfants et adolescents (Service de Psychiatrie pour Enfants et Adolescents ou SPEA).

Le CH de l'estran dispose également d'un centre dédié à la prise en charge des addictions, dont en premier lieu l'addiction à l'alcool, comportant lui aussi une unité d'hospitalisation complète et une unité dite ambulatoire.

Les pages relatives aux activités de soins donneront aux lecteurs la liste descriptive de l'ensemble de celles-ci.

L'établissement accueille aussi des personnes âgées originaires, le plus souvent, de Pontorson et des communes avoisinantes. Leur prise encharge s'effectue dans des unités spécialisées et une maison de retraite est également rattachée à l'établissement. La discipline gérontologie propose également une unité de médecine et une autre de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR).

L'évolution récente de l'établissement s'est faite en faveur de l'accueil de résidents handicapés au sein de deux Maisons d'Accueil Spécialisées (MAS) située, pour l'une, à Pontorson dans l'enceinte du CH de l'estran et, pour l'autre, à Saint Planchers, commune située à proximité de Granville.

Le Centre Hospitalier est constitué de six pôles d'activité :

Un pôle Santé Mentale intégrant l'ensemble des structures constituant la psychiatrie (adultes, enfants et adolescents) en intra et en extra hospitalier mais aussi les deux MAS  et l'addictologie sans omettre le Centre d'Action Médico-social Précoce et les équipes mobiles, l'une en charge des problèmes liés à l'exclusion et à la précarité, l'autre destinée à la prise en charge de personnes âgées atteintes de troubles psychiatriques.

Un pôle Gérontologie composé de l'Etablissement pour Personnes Agées Dépendantes ou (EHPAD), de la Maison de Retraite, de l'unité de médecine et des lits de SSR ;

Un pôle transversal ou Médico-Technique constitué de la pharmacie à usage intérieur, de l'ensemble des activités de rééducation et la cellule hygiène ;

Un pôle Management intégrant l'ensemble des directions et services administratifs de l'établissement et l'informatique ainsi que le Département d'Information Médicale chargé aussi de développer le Dossier Patient Informatisé ;

Un pôle Logistique composé de toutes les activités du même nom (services techniques, cuisine et blanchisserie) et de la direction des services techniques et logistiques (partie administrative).

Un pôle addictologie regroupant le centre d'addictologie de la Baie, l'hôpital de jour, l'addictologie de liaison et les consultations d'addictologie.